rafales2pensees

Rafales de pensées

Jean-Jean (par Aurélien Carton)

     Jean-Jean

On m’appelle Jean-Jean
Depuis que je suis né
Moi j’adore les gens
Et le cochon pané

Je suis toujours content
Même si parfois je pleure
Quand il fait mauvais temps
Je suis de bonne humeur

Avenue de Breteuil
J’exerce mon métier
Je ramasse des feuilles
Et des petits papiers

Du boulevard Rochechouart
A Denfert-Rochereau
J’arpente les trottoirs
Paris c’est mon bureau

On m’appelle Jean-Jean
C’est un joli prénom
Moi j’adore les gens
Et le bœuf bourguignon

Je conserve la santé
En ménageant ma peine
J’essuie chaque pavé
Des berges de la Seine

Je peux passer des heures
A polir une étoile
D’un regard rêveur
A la tombée des voiles

J’époussette l’ennui
Au chiffon du partage
Quand des larmes de suie
Noircissent mon paysage

On m’appelle Jean-Jean
Allez savoir pourquoi
Moi j’adore les gens
Et les rillettes d’oie

Au hasard des ruelles
Mon esprit déambule
Sur un bout de ficelle
Je suis ce funambule

Du parc Montsouris
Au dôme des Invalides
Chaleureux je souris
Aux faciès livides

Je récite les nuages
Sur des bancs écaillés
En guettant le passage
D’un ange débraillé

On m’appelle Jean-Jean
En toute simplicité
Moi j’adore les gens
Et les saucisses fumées

Je confronte mon ardeur
Aux poussières de l’instant
En sculptant la sueur
Des platanes errants

Les bourgeons du sursis
Pourrissent dans ma pelle
Quand le glas retentit
Porte de la chapelle

Je possède une hache
Et un bel arrosoir
Si le destin recrache
Les pépins de l’espoir

On m’appelle Jean-Jean
Je suis un peu poète
Moi j’adore les gens
Et le lard aux mogettes

Je compare les nuages
A de vieux oreillers
Posés sur le rivage
De mes songes éveillés

Je récure le parvis
Sacré de Notre-Dame
Détergent d’une vie
En croix de macadam

Sous le pont Mirabeau
Où coulent bien des choses
Je déverse mes seaux
De pétales de roses

Ce que j’aime après tout
N’est pas bien important
Je ne parle que de vous
On m’appelle Jean-Jean

                                           AC – 2011

Publicités

À propos de corkloizo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le juillet 16, 2012 par dans Publications littéraires, Rafales de pensées, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :